Upian, prestataire web reconnnu et réputé depuis quelques années pour ses talents et compétences en matière de webdocu, nous souhaite une belle année 2011 en musique avec un clip interactif

Sur twitter, hier et aujourd’hui, un grand nombre de twittos s’est mis à relayer un clip interactif assez rigolo, bien fichu et surtout tres entraînant ! Un bonhomme en carton qui se balade dans un univers psychédélique, rencontre des obstacles, tous plus surréalistes les uns que les autres, et qu’on peut ponctuellement faire vaciller (en cliquant sur les ronds de couleur qui s’affichent de temps en temps)

Le clip « carte de voeux » :

Un prestataire web devenu producteur de contenus

Upian s’est démarqué ces dernières années par ses excellents webdocus, et ses innovations en la matière. De Gaza Sderot à Prison Valley, Upian a su créer une nouvelle écriture, complètement adaptée au digital. Sujets lourds, sociétaux ou politiques « packagés » de manière ludique et divertissante : certainement une des clés de l’information à l’heure du digital.

Mêlant interactivité, 3D, points d’entrées multiples, ergonomie impeccable, les webdocus d’Upian démontrent une très grande compréhension de la dialectique fond/forme inhérente au canal et ouvre des perspectives enthousiasmantes dans l’univers du webdocumentaire.

A la base prestataire de service web, Upian s’est diversifié et consacre une partie de son activité à la production de webdocumentaires. 25% de son C.A environ provient des revenus de ses documentaires (qui ont en général aussi une diff TV en plus). Cependant la rentabilité est encore très juste, le business model en construction, car en moyenne la société couvre ses frais mais ne dégage pas de profits.

Je trouve cependant l’évolution d’Upian très maline stratégiquement parlant. D’autant qu’elle est certainement née d’une véritable envie de produire des contenus au delà de produire de sites. Une véritable envie qui se traduit par des contenus de très très grande qualité. Clap clap donc.

Les webdocus :

Prison Valley

Havana-Miami

Gaza-Sderot

Si vous ne les avez pas encore vus, je vous recommande vivement d’y aller de ce pas.
A lire aussi, sur l’économie des webdocus > http://numerico.wordpress.com/2010/03/03/quelle-viabilite-economique-pour-web-docu-2/