Fin décembre, une annonce a été relayée partout : les patrons de Free, Meetic et vente-privée.com ouvriront une école l’EEMI pour former les jeunes au Web en septembre 2011.
La raison évoquée pour cette ouverture m’a interpellée.


Estimant que le système éducatif actuel est incapable de former les jeunes aux nouvelles technologies, les trois comparses ont désiré ouvrir une école. « Notre succès à nous, dans l’Internet, s’est fait en dépit [du] système ou peut-être grâce à lui. Parce que quand vous avez un mauvais système, c’est plus facile de gagner contre lui », provoque le patron de Free. source 01net

Trouver une bonne école pour se former : une gageure ?

  • Pourquoi est-ce que cela m’étonne ?

Cela m’a été assez curieux d’entendre qu’il n’y avait pas de formation adaptée à ceux qui veulent travailler et réussir sur internet, qu’ils soient étudiants, salariés ou entrepreneurs…
Et ce pour 3 raisons, mon parcours éducatif, mon expérience professionnelle et l’entreprise que j’ai lancé en juin.
Bref, vous l’avez compris, ce point de vue est très personnel :-)

  • Moi, moi, moi… Mon parcours éducatif personnel

J’ai eu l’occasion, après mon master en histoire, de participer dès 2000 à une formation multimédia à Perpignan au sein de l’école IDEM Formation, puis en 2004 à celle du master Direction de Projet Numérique de l’IESA Multimédia à Paris…
Ces deux écoles proposent leurs formations aux étudiants et aux salariés et ce depuis plus de 10 ans !

  • Et le résultat de ces formations ?

Deux formations pratiques et forts utiles : webmaster en 2000, j’étais en 2009 Directrice Marketing Internet (VP). J’ai travaillé au sein de LCL, AXA avant de revenir à mes premières amours les pure players et de lancer à Paris en juin 2010 ma société BeDigitalBusiness à destination des starts-up et des PME.

Et ces 2 écoles ne sont pas les seules… la France peut s’enorgueillir de proposer une liste importante d’écoles multimédias et même de formations délivrées en université qui associent théorie et pratique. La preuve ? Faisons un tour sur Google, tapons formation multimédia … tous les espaces publicitaires sont pris sur la première et la seconde page.

Trouver des collaborateurs bien formés : une gageure ?

En 11 ans, j’ai recruté plus d’une trentaine de collaborateurs. Avant d’ouvrir ma propre société, j’ai crée ex-nihilo des équipes multimédia et marketing, bref des directions complètes capables de gérer le marketing web et la direction des projets internet.

J’ai toujours pu recruter des collaborateurs de qualité ; au cours des 5 dernières années, j’ai reçu de plus en plus de CV de Grandes Ecoles, que je n’ai pas retenu à l’époque. Les Grandes Ecoles proposaient des profils trop théoriques. Internet n’est pas que compléter des tableurs et faire des présentations. Il faut à minima savoir faire la différence entre un format gif et jpg.
NDLR : Spécial joke 😉
NDLR n°2 : Je suis ni pour ni contre les grandes écoles. En 2010, j’ai intégré l’ESSEC… avant la lancement de ma société. Se former constamment est essentiel :-)

Et pour les entrepreneurs et les dirigeants : où se former ?

Comme vous l’avez lu, les offres de formation web sont pléthoriques pour les étudiants en formation initiale, pour les salariés en formation continue (cf. mon cas) et depuis peu pour les dirigeants et les entrepreneurs.
  • Et hop, un peu d’auto-promo…

En juin 2010, j’ai lancé ma société BeDigitalBusiness qui les vise tout particulièrement. Réussir à faire prospérer son activité sur le web, c’est bien souvent apprendre de nouvelles compétences comme le marketing web et la direction de projet… Je leur propose d’être coaché, formé, conseillé, accompagné… Bref, du sur mesure :-)

Et pour conclure…

Certes l’école annoncée sera conçue par 3 grands acteurs de l’internet, mais à priori ils ne feront pas les cours 😉
Ils recruteront sûrement des formateurs indépendants comme le font presque tous les organismes de formation multimédia
NDLR : j’effectue régulièrement des sessions de formation pour l’un d’entre eux

Par contre, leur communication sera importante et couvrira sans doute toutes celles de leurs concurrents déjà en place.
Quand on veut entrer dans un marché saturé comme la formation, il est assez courant d’indiquer que les solutions déjà existantes sont insuffisantes ou obsolètes. En réalité, les organismes de formation multimédia changent chaque année leur programme pour s’adapter aux nouveaux logiciels, langages, supports marketing… et fournissent des collaborateurs juniors mais capables.
Obtenir des parts de marché dans un marché saturé nécessite beaucoup d’argent et une expertise reconnue. Ils ont déjà le budget et ils auront de beaux reportages qui créeront / renforceront leur crédibilité dans les médias généralistes : TV, radio…, beaucoup de relais dans les blogs, les réseaux sociaux… Bref, leur couverture médiatique sera tout bonnement impossible à concurrencer. Mais gardons en tête que dans cet ère conversationnel, la communication est à double sens, quels seront les retours des formés ?
Ce lancement sera très intéressante à analyser, ainsi que le choix des formateurs (agence ou professionnel de terrain ?). Cela nous donnera l’occasion d’un nouveau papier :-)

Revenons à notre sujet : pour apprendre à réussir sur internet, vous pouvez dès à présent rechercher la formation idoine en surfant sur google, en choisissant des écoles spécialisées, des grandes écoles et même en visitant BeDigitalBusiness

Petite surprise pour ceux qui ont lu l’article jusqu’au bout.
Tapez EEMI sur Google… et vous découvrirez une société : E.E.M.I Européenne d’Elastomères et de Moulages Industriels qui doit être bien surpris par ses stats d’audience… 😉

Bonne réussite sur le web et à bientôt pour un autre article