Rencontres CAE - Public 2

Cela fait presque un an que je suis entrepreneuse au sein de la coopérative Coopaname. Je me sens de plus en plus engagée pour promouvoir cette nouvelle manière de voir l’entreprenariat. Et c’est donc naturellement que j’ai participé à l’organisation des « Premières Rencontres des Entrepreneurs des 8 Coopératives d’Activités et d’Emploi d’Ile de France, de Haute-Normandie et du Centre »

Nous avions à notre disposition, le 10 novembre dernier, l’auditorium de l’Hôtel de Ville de Paris, pendant 4h. Et un mois pour définir un thème, un programme et des intervenants. Le thème de l’année nous a rapidement semblé évident comme étant : la coopération. Ou plus précisément : « Comment multiplier nos coopérations ? »

Tout au long de l’après-midi, nous avons pu assister à des témoignages d’entrepreneurs (j’ai eu droit à mes 3 minutes au pupitre), à des partages d’expériences concernant des coopérations existantes et ensuite à une discussion ouverte sur les moyens pour mieux coopérer ensemble.

Témoignages d’entrepreneurs

Rencontres CAE - Temoignage Sophie Masure - Coopaname

Rencontres CAE - Temoignage Sophie Masure - Coopaname

  • Alter Bâtir (CAE spécialisée dans l’éco-construction) – Jean-Hugues Poul, menuisier, ébéniste.
  • Clara (CAE spécialisée dans l’accompagnement artistique et culturel) – Brigitte Camus, conseillère en accompagnement artistique (coaching pour les artistes plasticiens et formatrice pour les artistes)
  • Coopactive – Lionel HOUSSAYE, hypnothérapeute, coaching, développement personnel.
  • Coopaname – Sophie Masure, graphiste et directrice  artistique.
  • Coopératifs! – Gilles, formation informatique à domicile.
  • Odyssée création (Région centre) – Céline Uno, pigiste, rédactrice et attachée de presse.
  • Port Parallèle – Luc Legay, il accompagne les entreprises sur leurs stratégies de collaboration en réseau, notamment en aidant au déploiement de plates-formes collaboratives et de réseaux sociaux en entreprise.
  • Scop 276 – Yuri Vital.

Les coopérations existantes au sein des CAE

Rencontres CAE - Témoignages de coopérations

Rencontres CAE - Témoignages de coopérations

  • Pascal Dubois de Port parallèle nous parle de sa coopération à deux personnes (services informatiques) où les deux entrepreneurs se rendent service selon leur planning.
  • Arnaud Menu de Coopactive explique la création d’une coopération à quatre (peut-être plus dans le futur) sous la forme d’une agence de communication. Il met en avant le besoin de prendre son temps pour connaître ses futurs potentiels collaborateurs et apprendre à se faire confiance.
  • Sévère Mayeux de Coopaname explique le Kit à se marier, une coopération à dix personnes qui existent depuis 2 ans. Il insiste sur le fait que ce sont les compétences qui ont été mises en commun et non pas le thème qui a réuni les participants (le mariage). Chacun continue en parallèle son activité première.
  • Nicolas Lebeau de Clara revient sur la coopération à 25 qui a eu lieu place des Abesses : Street Baz’Art, un marché des créations. C’est une réussite pour tous les participants et organisateurs. Toute la coopérative a été mise à contribution et chacun a appris à travailler avec les autres.

Comment multiplier nos coopérations ?

Rencontres CAE - Le public participe à la discussion

Rencontres CAE - Le public participe à la discussion

En effet, le constat après quelques années d’existence des CAE, c’est que les entrepreneurs travaillent essentiellement avec des intervenants en dehors de la coopérative. Rien de gênant à cela, sauf si un prestataire ou collaborateur existe dans la coopérative et pourrait remplir ce rôle. Lorsque les CAE grossissent, comme c’est le cas de Coopaname avec 400 entrepreneurs, il devient de plus en plus difficile de connaître tous les métiers et intervenants disponibles. Des outils existent et sont améliorés chaque année, comme l’extranet chez Coopaname, mais on peut tujours faire mieux.

La question portait également sur les coopérations entre entrepreneurs de différentes CAE. La conclusion de cette journée est qu’il faut multiplier les rencontres physiques entre entrepreneurs pour faciliter le dialogue et même parfois faire émerger des idées de projets qui n’auraient pas vu le jour sans une discussion en face à face.

Cette première rencontre sera donc à renouveler. Souvent. Et sûrement dans un espace plus adapté à la discussion sous forme de tables rondes.

Photos : Guillaume Gourlaouen, photographe (Coopaname)


Via Sophie Masure – La Boite à Monocle