Né en décembre 2009, le collectif Girlz In Web a depuis bien évolué… Il est donc temps de faire un bilan (positif) et de le partager avec vous.

Après quelques rencontres dans le centre de Paris, un noyau dur s’est constitué rapidement et nous avons posé les grandes lignes de ce que serait notre réseau idéal :

Un réseau professionnel, animé et mis en place par et pour les femmes pros du Web et des nouvelles technos.

Un réseau solidaire et ouvert aux autres, qui relaie les initiatives des autres réseaux pros féminins, et les événements pros du Web en général.

Un site pour mettre en avant les initiatives, les points de vue et le professionnalisme des membres du réseau.

Des outils : une page Facebook et un compte Twitter pour garder le lien, échanger et relayer rapidement les demandes ou les recherches de chacune.

Des rencontres physiques pour approfondir, monter en compétence sur des sujets pros et échanger des points de vue.

Bilan un an et quelques après plutôt très positif : le site est ouvert et vivant, des événements ont été organisés et de nombreuses personnes  nous suivent sur la page Facebook (plus de 1000 avec une grande majorité de femmes) et les interactions sont très nombreuses et de qualité sur chaque publication ou presque.

Un site collaboratif : vivier et réseau d’expertises

Le site collaboratif a vu le jour en décembre grâce au talent de deux Directrices Artistiques Web : Elodie Hanouna (Logo), et Sophie Masure (Identité Visuelle) et l’investissement de deux développeuses sympathiques : Elodie Berger qui a codé les 3/4 du projet, puis Aurélie Lucet qui a pris le relai pour terminer le site (cette dernière cherche par ailleurs un poste de front dev). Jérémie Berduck a également contribué à V0 du site.

Il est enfin animé et régulièrement mis à jour par une équipe d’une vingtaine de contributrices différentes à ce jour.

Le tout géré par Célina Barahona pendant environ 6 mois. La gestion éditoriale est désormais assumée à tour de rôle par Hédia Charni, qui est aussi notre buzz Girl sur Twitter, Célina Barahona, Marie-Amélie Frère, Sabine Coulon et Caroline Maizières.
Ces demoiselles sont toutes membres du conseil d’administration et investies dans la prise de décisions et l’organisation de toutes les initiatives de Girlz In Web depuis un an.

$

Des événements fédérateurs : entre networking et coaching

Du côté événement on n’a pas chômé non plus puisque trois workshops ont été organisés :

– Outils et principes de la eRéputation professionnelle animé votre serviteure et Marion Meyer toutes deux investies dans le community management et les relations publiques en ligne depuis quelques années.

– Méthodes pour la Rédaction Web animé par Sabine Coulon et Célina Barahona, les deux pros de la stratégie de contenu.

Autour du blog professionnel Par Véronique Da Costa, pro de la présence Web des petites et moyennes entreprises.

Chacun de ces trois workshops a connu un grand succès avec une vingtaine de participantes à chaque fois et de nombreuses rencontres fructueuses en ont découlées et nous tenons à remercier Le Dune, et Danone Communities pour leur accueil de ces événements.

-La Night des Tech Women, un événement multiréseau co-organisé avec La Cantine et Sillicon Sentier

Cet événement
de présentation et de Networking a rassemblé plus de 200 femmes (et quelques hommes) pros du Web, qui pour la majorité d’entre elles venaient pour la première fois à un événement professionnel. Il a généré de nombreuses interactions et un partage d’expérience sans précédent : entre techno girls, marketeuses et web entrepreneuses, on avait des tas de choses à partager.

Des sponsors nous avaient également soutenus : LeNewz, et Beartech, ainsi que les partenaires médias suivants : Les nouvelles news, Techcrunch france, Ma vie pro, Youvox & Ubergizmo

Nous sommes également intervenues dans le cadre de Digital4Change, afin de donner notre point de vue sur ce qu’apportait le Web dans la vie des femmes ici et ailleurs.

-Des événements informels,comme la Galette des Reines le 12 janvier dernier qui a rassemblé plus de 50 personnes : beaucoup de femmes et quelques hommes aussi : des employeurs potentiels notamment…Nous remercions d’ailleurs à ce propos Gobilab qui nous a accueilli dans La Ruche l’espace de co-working dédié au développement durable …

Un réseau solidaire et dynamique

Ces initiatives réussies, et appréciées, nous ont donc donné l’envie et l’énergie de continuer, mais surtout apporté la preuve que nous étions utiles. Nous avons suivi notre ligne de départ et notre idéal devient une réalité petit à petit, il évolue aussi, dans le bon sens, grâce aux apports des unes, des uns et des autres.

Ce qui m’a personnellement marquée c’est que de nombreuses personnes nous ont soutenues, se sont investies gratuitement et que de nombreuses opportunités et rencontres professionnelles se sont développées en finalement peu de temps.

Les Girlz In Web montrent, à travers leurs réussites et initiatives, leurs compétences professionnelles, mais aussi et surtout leur solidarité, et pour les plus jeunes prennent confiance dans leur choix de s’investir professionnellement dans un domaine en pleine effervescence et dont les débouchés sont nombreux.

Le web, une fois encore, prouve sa capacité à fédérer des énergies et des volontés rapidement et à transformer des vœux, pour qu’il ne restent pas pieux ! La force du réseau a fait grandir chacune et continuera, nous le souhaitons, à faire des étincelles pros et persos.

Le Web un business, en affinité avec les modes de vie des femmes modernes.

Le Web et les femmes c’est aussi une longue histoire : il leur permet de sortir de leur réserve, due le plus souvent à leur éducation, et de se mobiliser et cela depuis longtemps dans un esprit de solidarité.

La presse, a écrit quelques articles sur notre collectif et s’intéresse de près aux divers mouvements féminins du net dont nous sommes une des émanations. Notre chargée de Relations Publiques Lucie Tesquier en vraie pro est notre porte-parole à ces occasions.

On l’a vu récemment avec l’action révolutionnaire et pacifique des femmes tunisiennes qui a très fortement contribué à la mobilisation populaire. On le voit plus près de nous, avec l’émergence des Mom’Preneurs, des femmes « au foyer » qui grâce au Web peuvent entreprendre et sortir de leur quotidien couches et popottes…

On a beau dire, le féminisme depuis des années a fait avancer vers plus d’égalité, mais le chemin est encore long, pour que « de professionnelles femmes » nous devenions aux yeux de tous,  simplement des égales professionnelles des hommes.

Des Girlz In Web à suivre…

Nous vous proposons de participer à deux nouveaux événements à venir très bientôt : le 9 février pour un Ignite au féminin. Il s’agit d’un événement au cours duquel chacune devra pitcher très rapidement un sujet de prédilection : 15 secondes par slides, 20 slides, 5 minutes au total !

A cette occasion, nous remercions également Phil Jeudy, un bon vieux copain de bord, qui nous a permis d’utiliser le nom et de prendre en mains la méthode Ignite qu’il a importé en France depuis les Etats-Unis, mais aussi Valtech qui nous accueille dans ses locaux flambants neufs…Jacques Froissant récemment promu DRH de cette belle entreprise a été, bien sûr, un précieux intermédiaire pour que cet événement ait lieu dans de bonnes conditions.

Puis, un plus tard le 22 février, nous accueillerons, à La Cantine, les nouvelles recrues, présenterons l’équipe du « conseil d’administration » et ferons un appel à cotisation dans le cadre de la création de l’association.

Et vous dans tout ça ?

Car malgré de très nombreux soutiens et sponsors, l’association a besoin de fonds pour évoluer et proposer des contenus et événements. Il va sans dire que toutes les personnes qui ont participé au collectif l’ont fait bénévolement et sur leur temps de loisir. Mais nous aimerions, à l’avenir pourvoir ne serait-ce que dédommager celles qui se sont investies le plus.

En attendant ce nouveau pas en avant dans la vie du collectif, nous vous souhaitons une belle année 2011, visibilité, réussite professionnelle sous le signe de l’Internet !

Photos : Hedia Charni / Vidéo : Elodie Hanouna Musique : Célina Barahona

Petit update pour remercier Bolo, notre entrepreneuse des quatre vents qui, depuis le début de l’aventure, nous fournit l’outil de gestion de projet et do com’ interne, j’ai nommé Basecamp.