nuage de tags social media

Pas plus tard qu’hier j’ai tenté d’expliquer mon métier à ma mère. Elle me l’avait demandé hein, sinon penses-tu, je me serais bien passée de cet exercice (périlleux).

Je commence par un simple « mon boulot consiste à définir des stratégies éditoriales pour les marques sur le digital afin de fédérer des communautés d’intérêt et répondre à la problématique posée par la fragmentation des audiences/des écrans… »

Ma maman : oula excuse-moi euh j’ai pas compris…… La fragmentation des quoi ?

Ah oui c’est vrai on ne lui a pas expliqué à ma maman ce drame du début de 21ème siècle. Pourtant elle le vit tous les jours, mais ne s’en rend même pas compte.

Moi : Bien. Tu as accès à plein de chaînes TV avec ton bouquet satellite n’est ce pas ? Tu as aussi un smartphone sur lequel tu peux regarder des vidéos youtube, lire tes mails, jouer à des jeux, right ? Bien. Et tu te connectes aussi régulièrement sur le OUEB pour trouver des informations, lire tes emails, acheter des trucs…? Ok. Bon ben voilà. En gros, dans une journée tu peux passer d’un écran à l’autre d’une minute à l’autre sans forcément hiérarchiser leur utilisation et leur contenu ; juste tu passes de plus en plus naturellement de l’un à l’autre. Du coup tu sélectionnes certainement beaucoup plus ce que tu regardes/cherches. Parce qu’une journée ne fait toujours que 24 heures et ton temps d’attention, lui, n’a pas augmenté, mais le nombre de sources de contenu, si.

Ma maman : Oh ben oui tu m’étonnes… Mais je vois pas le lien avec ton travail…

Moi : et bien le résultat est que pour arriver à avoir plein de monde en même temps devant un même écran/programme : compliqué. Pour être sûr que tu sois exposée à ce que veut te dire une marque, il faut donc directement penser à tous ces écrans comme formant un ensemble, chacun ayant sa particularité et sa manière d’être utilisé. Sachant que tu es devenue plus exigeante et impatiente quant au contenu que tu veux trouver.

Ma maman : … hmmm pas sûre d’avoir compris. Ce que je vois c’est juste que en général si je cherche des informations pertinentes je me tourne pas vers des sites de marques. Je trouve surtout des infos sur des forums (surtout si j’ai un problème avec mon ordinateur), c’est les marques qui font ça : les forums?

Moi : Ben euh… la plupart du temps non justement. Donc l’idée des fois c’est de faire en sorte que l’info ou le contenu qui t’intéresse et qui t’es utile soit proposé par des marques. Bref. Entre autres supports que tu vas consulter souvent/parfois/de temps en temps, il y a Facebook, n’est ce pas? (Elle acquiesce).
Tu sais qu’il y a plus de 20 millions d’utilisateurs de Facebook en France ? C’est énorme ! Donc tu vois pour
une marque, pouvoir communiquer là, du moins être visible, et bien c’est devenu important.

Ma maman : euh mais moi Facebook je m’en sers uniquement pour discuter avec la famille, les amis qui habitent loin de Paris et partager des photos de vacances/de famille avec eux, je vois pas le lien….
Il y a des pubs sur Facebook ? Ah bon j’ai pas fait attention…

Moi : il y a des pubs oui, il y a aussi des marques qui ont des « pages » un peu comme ton profil en fait.
Et du coup les gens peuvent suivre ces pages…

Ma maman :… mais euh… qui veut suivre ce que disent les marques?

Moi : et bien, plein de gens Maman !! (sur un ton très convaincu/cant).

Ma maman : mais elles ont des pages de pub alors?

Moi : ah ça dépend. Non a priori sur Facebook justement l’idée n’est pas qu’elles se vendent à tout bout de champ mais plus qu’elles proposent des infos ou des contenus que les gens vont trouver intéressants en tant que tels. Ou alors elles vont proposer des jeux, des expériences uniques (oui alors là j’ai passé très vite pour éviter la question « c’est quoi une expérience unique? »), des événements voire des offres spéciales que seuls les gens sur Facebook auront etc. Elles utilisent la présence sur Facebook pour capitaliser sur une audience qui y passe beaucoup de temps par jour …

Ma maman : mouais… donc en gros tu passes ta journée à chatter sur Facebook et tu es payée pour ça ? Décidément je ne comprends plus rien à ce monde…

Autant vous dire : au bout de 10 minutes de conversation je m’étais pas mal embourbée, ma maman
ne comprenait toujours rien à mon métier.
J’avoue que moi non plus. Et puis la question : « mais faut il vraiment ETRE sur Facebook quand on est une marque ? » a commencé à me faire frémir. C’est vrai, après
tout, quand on voit que LA marque parmi les marques (j’ai nommé Apple) n’a pas de page officielle, mais des centaines de pages officieuses, il y a de quoi se poser la question…