Pour bien démarrer la nouvelle saison de ses – désormais – célèbres workshops, Girlz In Web a le plaisir d’inviter Fanny Berrebi à ouvrir le bal mercredi 14 septembre !
Bloggeuse hors pair et punchlineuse, la fondatrice de la FaDa social agency animera ce premier workshop sur le thème « RP 2.0 : l’autre côté du miroir  » dans les locaux de Danone Communities.

Peux-tu te présenter en quelques mots ?

Fanny Berrebi, je me définis comme « RP 2.0, blogueuse, punchlineuse ».
Cela synthétise bien qui je suis : une blogueuse depuis 2005 qui connaît bien les rouages du web 2.0, intéressée par les communautés virtuelles depuis 1998, j’ai eu la chance de voir naître le phénomène des blogs et des réseaux sociaux avec un œil curieux et professionnel.
Dans mon autre vie j’étais conceptrice rédactrice, et puis responsable éditoriale de sites web, j’en ai gardé un goût certain pour les jeux de mots, les titres, les slogans, et les stratégies de contenu.

Concernant ton parcours : as-tu toujours travaillé dans le web, les nouvelles technos, le numérique ?

Plus ou moins. J’ai fait du print en tant que conceptrice rédactrice, c’était amusant mais j’ai trouvé ça identique au web, de mon point de vue, il y avait un concept graphique et un concept éditorial, les sens de lectures, tout ça, ce sont des choses qui ne m’intéressent pas. Sinon oui, des start-up, des boites dont l’activité se fait entièrement via le web, j’ai pratiquement été toujours liée à internet, depuis ce jour où j’ai découvert une affiche dans le métro qui parlait des « autoroutes de l’information ». 😀

Comment as-tu connu les Girlz In Web ? En quoi es-tu investie dans l’association ?

J’ai participé financièrement au début, dès que j’ai eu vent de la création, parce que j’aime l’idée. Puis le temps m’a manqué mais j’ai envie de m’impliquer plus.

Fais-tu partie d’autres réseaux pro ?

Pas vraiment, mon réseau pro est perso et vice versa, il vit sur Facebook et Twitter essentiellement.

Peux-tu nous en dire un peu plus (mais pas trop) sur le workshop que tu vas animer ?

C’est très simple, je fais préchauffer le four en récapitulant un essentiel : les 6 cultures du web, et comment l’internet de papi est devenu le web 2.0 de Kevin. Sans savoir cela, comment peut-on espérer comprendre la révolution des usages ?
Ensuite, je vous parlerai RP 2.0, mais pas internet (la technologie) au service des RP, car la technologie je n’aime pas ça. Je vous parlerai de la façon dont internet a changé les relations publiques, d’un triple point de vue : annonceur/relais d’opinion/consommatrice.

Un dernier conseil aux Girlz In Web ?

Continuez, vous représentez dans le paysage un type de femme qui donne envie, pas trop féministe en mode « défendons les droits des femmes, qui sont maltraitées et mal payées etc » ni trop « écervelée rigolote un peu curieuse », vous êtes des professionnelles et vous donnez cette image, tout ce que la féminité peut apporter au monde du web : pour une fois on se pose des questions et on accepte les réponses que l’on peut obtenir, on n’arrive pas avec des réponses toutes faites. Je ne dis pas que c’est le cas pour les hommes mais …  c’est probablement dans la nature de la femme de lâcher prise et de se laisser surprendre (ce qui ne veut pas dire que toutes les femmes sachent le faire) 


Retrouvez Fanny sur :

– son blog http://www.coucher-pour-reussir.com
– son agence http://www.fadasocialagency.com et le blog de son agence http://www.aveclesdoigts.net