La première journée à LeWeb fut riche en interventions et en rencontres. Voici une synthèse de l’après midi de cette première journée : impressions, rencontres, interventions et résumé

Arrivée vers 13H45 pour assurer la présence de Girlz In Web l’après midi, je me suis mise en mode « live tweeteuse »; les interventions de l’après midi étant pour la la plupart extrêmement attendues et intéressantes (Google, Foursquare, Deezer, Instagram, facebook etc.), j’ai donc opté pour ce que je fais de mieux dans un événement, le live tweeting. Vous pouvez retrouver l’ensemble des live tweets sur le compte twitter de Girlz In Web

Après une passation rapide avec Jessica (notre webreporteuse de la matinée) et un passage éclair au vestiaire, je suis très vite dans le bain avec, dans la salle plénière, l’intervention (très attendue) de Eric Schmidt (CEO de Google) dès 14h.

De live tweets en rencontres autour d’un café au bloggers lounge et accompagnée toute la journée par ma copine @Bao_, je réussis à interviewer rapidement @Cath_woman et @aninanet de @360fashion (mises en ligne demain), un des objectifs de notre présence étant d’agréger des feedbacks de femmes présentes à l’événement. Par souci d’agilité j’ai voulu tout filmer avec mon iPhone 4S (bonne idée a priori), sauf que, erreur de débutante : j’ai filmé en vertical ces deux premières interviews #shame #loose … Promis je ne recommencerai pas

Synthèses graphiques de la première journée de LeWeb

Dans les différentes salles on peut tomber sur un ou plusieurs illustrateurs qui dessinent les grands moments, les mots clés de la journée. Le dessin et la datavizualisation comme moyen de résumer un événement, intéressant. J’ai particulièrement aimé le travail de Jess3. Par exemple on a pu voir cet infographic

Deux interventions marquantes

A 14h, Eric Schmidt est intervenu sur la scène de la plénière. Son intervention a été marquante à plusieurs titres. Tout d’abord la mobile démo de ice cream sandwich, dont la fonctionnalité « face unlock » qui permet de sécuriser son smartphone. Ensuite, une vision que je partage sur le gap qui existe entre le monde « digital » et le monde « non digital » : le premier subirait moins la crise, que ce soit de manière réelle ou ressentie. Le perpétuel mouvement de créations d’entreprises, de nouveaux usages, d’applications, les nouveaux métiers qui émergent, ceux pour lesquels la demande est supérieure à l’offre… Autant d’éléments qui font penser que ce monde de la high tech serait peut-être moins malheureux (?)… ces deux mondes coexistent et Eric Schmidt voit une synergie bénéfique entre eux, on l’a notamment vu lors du printemps Arabe.

Vous pouvez retrouver l’intégralité de son intervention ci dessous :

Seconde intervention marquante de l’après midi : Dennis Crowley, CEO de Foursquare. Il était déjà intervenu l’année précédente, et de ce que j’ai entendu dire, il avait été meilleur l’année dernière. Peu importe, j’ai été très séduite par le personnage, sa vision, sa simplicité et sa grande aisance à parler de son business. Foursquare est intéressant à pleins de niveaux, déjà parce que par rapport à la thématique de cette édition de LeWeb, SoLoMo, on peut sans conteste dire que Foursquare est à la fois du social, du mobile et du local. Plus loin que ça, c’est même de la gamification… C’est donc à la croisée de pleins d’usages en fort développement. Et évidemment les gens aiment les fonctionnalités plus que l’application elle-même, et Dennis Crowley l’a bien compris. De plus en plus d’applications utilisent l’API foursquare dès lors qu’elles veulent intégrer de la géoloc… Je vous laisse avec une vidéo (non officielle) de son intervention, car je pourrais m’étaler encore des lignes entières sur ce personnage :)

Bien entendu, d’autres interventions importantes ont rythmé cette première après midi de LeWeb. Toutes les relayer ou les retranscrire serait un travail titanesque. Mais vous pouvez retrouver le programme de l’après midi :

ici http://leweb.net/program#Pullmandec8
ici http://leweb.net/program#Eiffeldec8
et ici http://www.leweb.net/2011/agenda/workshops.

J’aurais aimé assister au Workshop Google, mais le temps m’a manqué.

Joanna Shields de facebook est intervenue sur la scène. J’ai râté une partie de son intervention (les horaires du programme ayant été quelque peu modifiés en cours de route apparemment). Ceci étant dit, au delà du fait que la personne est ultra intéressante et que, rareté, c’est une femme, je n’ai pas été vraiment touchée par ce qui a été présenté concernant facebook. Du moins le peu que j’ai entendu. Cela n’engage que moi, mais les développements récents et annoncés de facebook me laissent un peu de marbre. Quand Joanna Shields répond à la question de Loic Lemeur « comment c’est de travailler pour/avec Mark Zuckerberg, au sein de facebook ? » Évidemment elle répond une chose attendue et complètement banale « facebook est une société transparente et très ouverte… ». Oui évidemment, on aurait trouvé bizarre qu’elle dise « facebook est très fermée et opaque ». La question n’était peut être pas la bonne question à poser au départ car elle n’appelait qu’une réponse sans saveur et très lisse. Bref. Vous pouvez retrouver son intervention ici :

Annonces marquantes de la journée

Deezer, Evernote, Voyages-sncf.com, Flipboard ont fait des annonces lors de cette première journée que vous pouvez retrouver chez nos amis de frenchweb > http://frenchweb.fr/leweb11-les-annonces-de-la-journee-50603/

Synthèse du livetweet de la journée

twitter girlzinweb et avec le hashtag #LeWeb

Coté organisation Girlz in Web

C’est la course depuis avant hier soir, nous sommes plusieurs à nous relayer sur l’événement : Jessica, Marine, Claire, Lucile et moi même. Chacune vient avec une vraie envie d’aller à la rencontre de femmes du web, de parler de Girlz in web et de ses actus, de partager et d’échanger. Cet enthousiasme est palpable jusqu’aux Girlz qui, non présentes physiquement sur l’événement, sont des soutiens actifs en backup : aide au relai sur les réseaux, aide à la mise en forme des articles, aide pour les vidéos, mises en contact avec des femmes à rencontrer sur l’événement. Nous sommes une association et tout ceci est bénévole, nous n’avons pas les moyens d’un frenchweb ou d’un autre support plus important, ce qui fait que nous faisons avec les moyens du bord, nos iphones, nos caméras, nos compétences parfois limitées en montages ou en live blogging… Mais le coeur y est, les gens nous remarquent ici, nous apprécient, et cela fait vraiment plaisir !!!