Vous pouvez avoir la meilleure idée du monde, si vous ne savez pas en parler, c’est inutile. Découvrez les conseils de Carmine Gallo pour savoir présenter un projet, un nouveau produit ou encore vous-même, devant un public.

 

Vendredi 9 décembre, après un passage éclair au petit déjeuner privé d’Intel App Up où j’ai pu rencontrer les équipes de @BeMyApp et @Onefeat, j’ai eu la chance et le bonheur d’assister au workshop de Carmine Gallo : « How to be insanely great in front of an audience« . Carmine Gallo est le coach de nombreux grands PDG et a notamment écrit le très inspirant « Les secrets de présentation de Steve Jobs ».

Voici donc un résumé de ce workshop suivi d’une petite surprise pour toutes les pitcheuses qui nous suivent!

Tout d’abord, sachez que vous n’êtes pas obligés d’utiliser Keynote pour faire des présentations percutantes, Powerpoint fonctionne également. Si c’est un homme qui utilise « Steve Jobs » comme principal exemple qui vous le dit, c’est que ça doit être vrai! Ce résumé vous fera découvrir des outils et des techniques de présentation utilisables par tous et partout.

Stay hungry, stay foolish!

Cette phrase de Steve Jobs résume bien le premier point nécessaire à une présentation percutante : la passion.

La passion fait tout, spécifiquement quand vous pitchez votre projet, votre bébé. Les orateurs les plus inspirants, les plus communicatifs sont ceux qui n’ont pas peur de montrer leur passion. Avec de la passion, vous pouvez changer le monde, à condition qu’elle soit contagieuse.
Comme l’a dit Carmine Gallo : « Follow your gut ». Exprimez votre passion grâce à votre énergie, vos gestes, votre sourire.

Mais pour commencer, trouvez ce qui vous passionne, ce qui vous inspire dans votre projet, votre travail et n’hésitez pas à le montrer; vos interlocuteurs n’attendent que ça!
Si, si! Admettez qu’il est plus agréable d’écouter un discours plein d’énergie et de passion qu’un discours mou et monotone. Alors lâchez-vous!

La règle de 3 : compréhension, mémorisation et émotion

C’est de ces 3 concepts que doivent naître vos présentations.

  • 1/ Tout d’abord, votre présentation doit être compréhensible. Pour cela, il vous faut trouver un titre simple, court qui résume votre concept. Il faut que ce titre soit « Twitter-friendly ». Ne dépassez pas les 140 caractères. Ainsi, votre public aura la grande idée avant même de commencer la présentation. Cette grande idée résume votre sujet en une phrase simple, concrète et parlante.
    N’hésitez pas à tester votre titre auprès de personnes qui ne connaissent pas encore votre projet, votre produit. Soyez à l’écoute de leurs retours, de ce que cela leur inspire. N’abandonnez pas avant d’avoir LE titre, celui qui vous servira tout au long de la vie de votre produit, qui sera repris par la presse, vos collègues, vos investisseurs. Lorsqu’on vous posera des questions sur votre projet, votre travail, commencez par ce titre.

  • 2/ Maintenant que vous avez votre titre, passons à l’introduction de votre présentation. Pour cela, l’idéal est de commencer par le problème que votre produit ou votre service résout. Anticipez les questions que tout le monde se pose et répondez-y. Ce conseil est d’ailleurs valable tout au long de votre présentation. Ensuite seulement, présentez votre produit et rendez-le mémorisable.
    Pour cela, vous allez utiliser la règle de 3 : délivrez 3 messages clés et répétez les. Ainsi, vos auditeurs les retiendront et les communiqueront en premier lieu.
    Bien sûr, ces 3 messages devront être adaptés à votre audience. Les investisseurs ne veulent pas entendre la même chose que vos clients ou vos collègues.
    Dans tous les cas, ces messages doivent être parlants, concrets. Ainsi, quand Steve Jobs a présenté le premier iPod, il ne s’est pas contenté de dire qu’il pouvait contenir jusqu’à 5GB de musique. Il a transformé ce chiffre qui ne parle pas vraiment à un large public en : « l’iPod, c’est jusqu’à 1000 chansons dans votre poche ».
    Il faut aussi penser visuellement. N’ayez pas peur d’illustrer vos propos par une image, une photo, plutôt que par des mots. Il faut savoir qu’en moyenne un slide comprend 40 mots. Or, le cerveau humain ne peut à la fois vous écouter et regarder ce qu’il y a sur votre slide. La plupart du temps, c’est d’ailleurs le regard qui prend le dessus sur l’audition et votre audience se contente de lire votre support sans vraiment vous écouter. Oui, nous sommes d’accord c’est plutôt frustrant.
    Astuce de Carmine Gallo : la mémoire visuelle retient à 60% des images contre 10% des mots. Faites votre choix!

  • 3/ Enfin, votre présentation doit être émotionnelle. La première chose à faire est de raconter des histoires. Expliquez comment vous est venue l’idée, relatez des études de cas sur les usages de votre service. Vous n’en avez pas sous la main? Inventez-les ! Mettez en scène des clients avant et après qu’ils connaissent votre service, votre produit. Ces histoires doivent permettre à votre audience de s’identifier à des cas d’usages et ainsi à avoir envie de vivre votre expérience.
    Ensuite, votre présentation doit être multi-sensorielle. Gardez à l’esprit qu’au bout de 10 minutes, c’est physique, le cerveau humain s’ennuie. Alors ne vous contentez pas de vos slides. Faites des démonstrations autant que possible, présentez des vidéos, des témoignages, faites venir d’autres intervenants sur scène, mettez à contribution votre public. Plus vous jonglerez avec ces alternatives, plus votre présentation sera dynamique. Il va de soit que tout doit être coordonné avec le déroulé de votre présentation.

 

Pour résumer et en exclusivité

A la fin de cet inspirant workshop, je suis allée voir Carmine Gallo et je crois qu’il a un petit message pour vous :)