rage against the mainstream

Un jour sur Twitter un internaute partageait sa découverte, sur le catalogue de la Redoute : un monsieur tout nu se balade en arrière plan d’une photo de la section enfants !…

Do You know your mème ?

Quelques heures après, ce personnage s’est retrouvé dans des situations ubuesques, photoshopé dans toutes les postures possibles. Grave crise pour La Redoute qui n’avait pas vu ce personnage sur son catalogue et encore moins anticipé sa transformation hyper-rapide en « mème » me direz-vous ?

Pas vraiment, puisque la marque a bien réagi en faisant son mea culpa très rapidement puis en lançant une opération marketing quelques jours après, en demandant aux internautes de retrouver des indices dans des visuels de son site Web. Bonne transformation de la boulette par la marque qui a compris qu’il valait mieux jouer avec les codes des mèmes que les combattre…Car le combat est perdu d’avance. Forme de hacking, la « mémétisation » est un phénomène de masse reproductible à l’infini par des milliers d’anonymes qui le font la plupart du temps…pour s’en payer une bonne tranche collectivement ! Mais aussi très souvent pour souligner une erreur, ou fustiger une injustice parfois.

Un phénomène qui peut ruiner votre campagne de communication. Ou pas.

D’autres en ont subit les conséquences, rappelons-nous par exemple du slogan et de l’affiche « La France Forte » de Nicolas Sarkozy qui s’est vu détournée des centaines de fois : La France Morte, La Francfort, ou la France Farte pour ne donner que quelques exemples…

Comme on le constate, l’apparition d’un mème peut totalement ruiner les efforts de communication d’une marque ou souligner une erreur avec force jusqu’à la rendre inoubliable dans les annales du Web. Le lab So/Cult et l’agence Curiouser ont produit une présentation intéressante qui permettra à chacun d’y voir plus clair et de mieux comprendre les ressorts du « phénomème » voire de s’en servir à bon escient. A lire d’urgence si l’on a pas peur de se gondoler …

https://fr.slideshare.net/Socultstudio/mme-culture-analyse-du-phnomne-mmes