« La box » c’est le buzzword 2012 : de la beauté à la gastronomie, en passant par les bijoux ou encore les gadgets et même le vin, tout se met désormais en boite… Le plaisir de recevoir ou d’offrir chaque mois une boite sympa remplie de surprises à tester semble avoir contaminé tous les domaines de la consommation et passe évidemment par le web.

En octobre cela fut le tour d’Envouthé de se lancer, autour d’un produit qui s’y prête bien tant il se décline en de nombreuses variétés, j’ai nommé, le thé. Julia Roubaud, ancienne community manageuse fan de thé s’est lancée dans l’aventure avec passion et l’aide d’une agence partenaire. Mais plus qu’une box, elle souhaite créer une véritable communauté online d’amateurs de thé.

Sur le site dédié, les abonnés peuvent en effet noter les thés et les commenter ce qui leur permet d’être conseillé en fonction de leurs réponses. Prochaine étape pour la box et sa communauté, en orbite après quelques mois seulement de lancement : devenir la référence de la vente en ligne de thés de qualité ? Quelques réponses avec l’entrepreneuse cachée derrière la (jolie) boite !

Julia, peux-tu nous raconter ton parcours pro dans le web avant le lancement d’Envouthé ?

J’ai d’abord œuvré plusieurs années dans le milieu artistique, en tant que chargée de mécénat pour une revue de photos et d’images d’artistes. Puis je suis devenue chef de projet web et consultante spécialisée en influence et médias sociaux dans les agences Bonnie & Clyde – Nextedia et Nouveau Jour. Envouthé est la suite logique pour réunir ma passion du thé et du web en un seul métier.

Comment t’es venue l’idée de lancer cette box « spécial thé » ?

L’idée a émergé dans mon esprit il y a plus de 2 ans (été 2010) quand j’ai eu le déclic que le thé reliait tout ce qui fait sens pour moi : le plaisir gustatif, l’hédonisme, l’ouverture culturelle, et les dimensions artistiques et spirituelles véhiculées par le thé.
Aimant, le thé, le web et les gens (avant je voulais être ethnologue), ma première envie était de fédérer une communauté d’amoureux du thé.
Puis est arrivé Birchbox, la 1ère box beauté aux US et bien sûr l’évidence d’une box sur le thé est très vite apparue.
Le temps de concevoir le projet, d’être au chômage, de le monter opérationnellement parlant, et nous voici fin septembre 2012 à la sortie d’Envouthé !

T’es-tu associée avec d’autres personnes ? (si oui qui?)

Je me suis associée à Sociabliz, une agence de marketing social qui gère la partie développement, graphisme et marketing social d’Envouthé. Ils m’hébergent dans leurs locaux. Ils jouent pour Envouthé le rôle d’incubateur associé et de start-up grand-frère, qui m’apporte un soutien considérable tant sur l’opérationnel pur que dans le cadre, l’ambiance de travail, les bonnes ondes de toute l’équipe ! Et je considère les deux comme aussi importants !

Comment ça s’est passé avec les fournisseurs de thé ?

Bien ☺ Les rendez-vous se sont enchainés plutôt facilement. Le milieu du thé communique assez peu globalement, ils ont donc vite compris quel intérêt la participation à la box pouvait avoir pour eux. Ils ont senti également ma passion pour le thé et mon envie de démocratiser vers le plus grand nombre un thé de qualité dans une démarche communautaire et moderne.

Quelles sont tes ambitions pour Envouthé ?

J’ambitionne qu’Envouthé devienne LA référence pour découvrir le thé, sous tous ses angles : via la Box, via une boutique online, via le moteur de recherche, l’Envouthèque, qui tient compte des goûts, via le Magazine, et via la communauté.

Qu’est-ce qui a été le plus difficile dans le montage de ce projet ?

Le plus difficile a été, est et sera toujours la solitude dans pas mal de décisions et de solutions à trouver, et la charge de travail, l’investissement immense que ça nécessite.

Le plus facile ?

Le plus facile dans le montage de ce projet a été de sauter le pas, de me mettre au chômage et de foncer tellement je crois en mon projet ! Quand j’ai eu l’opportunité, la chance, le luxe français d’être au chômage, ça a été l’évidence. Je remercie d’ailleurs au passage le plus grand mécène de tous les entrepreneurs qu’on critique beaucoup (trop) et qu’on ne remercie jamais, j’ai nommé Pôle Emploi !
Malgré toutes les contraintes du système français, quels veinards sommes-nous sur ce point !
Le plus facile aussi finalement a été aussi de rencontrer les marques partenaires, avec qui je prends beaucoup de plaisir à échanger, à concevoir et à partager certaines choses.

Pour finir peux-tu nous dire quels sont les coups de cœur et les sites que tu visites régulièrement pour t’inspirer / t’aider dans le montage de ton entreprise ?

Heu… j’ai tellement de travail que je n’ai plus le temps de lire quoi que ce soit malheureusement depuis que nous sommes lancés ! Mais sinon je lisais de façon à peu près régulière le blog de Guillaume Bertholet : et celui de Michel de Guilhermier pour leur expérience intéressante de l’entreprenariat, Frenchweb pour l’actu web & start up, Influencia ou Doc News pour leurs articles de fond sur les tendances communication et marketing.
Pour apprendre et «réseauter, je suis allée à bon nombre de workshop Girlz In Web : super intéressants, même si aujourd’hui je regrette de ne plus avoir le temps de venir.

A l’occasion de la soirée dédiée 3 ans du réseau Girlz In Web, vous pourrez gagner 9 exemplaires des boxes Envouthé !
Et pour les fêtes de fin d’années pensez à un abonnement pour vos amis/ parents fans de thé : plus que quelques jours pour commander la box de décembre spéciale Noël !