Estelle Weyl

Développeuse freelance dans la Baie de San Francisco et auteure de nombreux livres parus aux éditions O’Reilly, Estelle parle à de nombreuses conférences. Elle édite également le site http://standardista.com qui contient d’innombrables tutoriels autour des standards du web, du HTML/CSS et du Javascript.

Lors de son intervention à Paris Web 2013, la standardista a présenté les nouvelles APIs HTML5/Javascript natives. Ces APIs représentent un ensemble de fonctions qui permettent à une page web d’interagir avec le navigateur et l’utilisateur. À terme, l’implémentation standardisée de ces fonctions permettra plus de compatibilité entre navigateurs. De plus, les fonctionnalités natives sont toujours un gain de rapidité et de performances – ce qui sera utile notamment aux navigateurs mobiles.

Visiblement jetlagguée, Estelle a sauté toute introduction pour nous montrer un jeu. Il s’agissait d’un simple jeu de Memory, écrit en HTML5 et CSS3. Le jeu servait de guide pour présenter les diverses fonctionnalités des APIs. Estelle connaissait son sujet par coeur, et écrivait des bouts de code en temps réel. À la fin de sa présentation il était évident que ces nouvelles méthodes permettront de créer des interfaces complexes de manière plus simple que tel est le cas aujourd’hui.

Estelle Weyl était la seule femme à Paris Web 2013 à parler réellement de code. J’ai remarqué cela non parce que «coder» à mes yeux vaudrait plus que de travailler un design, ou une interface ou encore de faire de la gestion humaine, mais ces derniers domaines sont en effet souvent tout naturellement attribuées aux femmes. Contrairement au code, qui reste majoritairement un métier masculin. De nombreuses études et écrits ont relevé le problème, lequel, comme le notait déjà le rapport «Flosspols» [pdf], par rapport au nombre faible de femmes dans le développement de logiciels libres, était entre autres dû au manque de modèles de femmes qui codent.
C’est pour cela que j’attendais la conférence d’Estelle impatiemment. Merci à elle d’être venue pour partager son savoir-faire et merci également à l’équipe de ParisWeb de l’avoir invitée.