Vous étiez nombreux à vouloir participer au Master Class spécial recrutement dans le digital. Tous n’ont pu être présents. Alors on vous donne l’exclu sur quelques précieux conseils d’Hélène Pérez et Cécile Lachan, spécialistes du sujet :

Se poser les bonnes questions pour maximiser les chances de succès

Si vous voulez changer de job, c’est que votre poste actuel ne satisfait pas toutes vos attentes. Prenez du recul, listez les + et – pour vérifier ce que vous êtes prêt à sacrifier avant de vous lancer.

Connaître le contexte marché et évaluer la concurrence

Les profils les plus recherchés en 2015 dans le digital sont les métiers autour de la data (collecte, analyse complexe comme pour le data scientist), l’omnicanal, l’Ux Design / Responsive Design, les métiers de la distribution qui se digitalise (grande distribution, distribution spécialisée, dans les services)… Le marché digital évolue vite et la concurrence aussi.

Où je me situe par rapport aux autres candidats ?

Prenez des exemples de salaire et contenus de missions en trouvant les études métiers et dans la bible du secteur et sur les sites spécialisés. Ex : Blue Search (blue-search.com/notre-expertise/bible-des-metiers), JDN, Fevad…

L’expérience : un accélérateur de carrière

La volonté d’apprendre de nouvelles techniques même avec un expérience dans un autre secteur est prometteur pour un recruteur vs. les nouveaux diplômés des Grandes Ecoles en transition digitale.
Avoir acquis de l’expérience dans un autre domaine se valorisera par la suite, sur une échelle de salaire accélérée.

Ne sous-estimez pas vos compétences et ajustez vos prétentions salariales à votre cible.

Faire gagner du temps au recruteur pour mieux comprendre votre profil

En fonction des recrutements, les attentes des recruteurs vis à vis de leurs « clients » sont différentes. Savoir s’adapter et répondre avec pertinence maximise vos chances de convaincre.

Les postes à pourvoir par annonce

Le recruteur vous décrit le poste précis et en retour doit compléter les critères du poste. Votre réponse doit être adaptée avec un bon email de motivation a toutes les chances d’être sélectionné. Mais si on vous demande une lettre de motivation, prenez le temps de faire cet exercice avec un contenu de qualité. Rappel : candidature facile à mémoriser, simple, claire et relue.

Chasse de profils

Le recruteur a besoin de profils de manière récurrente. Soyez factuel pour retenir son attention. Il saura vous recontacter si vous avez retenu son attention et ouvert le champ de possibles en partageant votre personnalité.

Futures Missions « X »

Le recruteur a bien accroché sur votre profil lors en dehors de la réponse à annonce.
Il voit en vous de belles perspectives pour proposer un poste clé à venir.

Faites de votre profil une des meilleures « offre produit » sur les linéaires du recrutement

Et ne pas confondre un profil réseau formaté (LinkedIn ou Video) et un CV où chaque mot a un poids dans le choix du candidat.

« Le CV est votre passeport. S’il est lisible de manière efficace (en 1 mn), c’est le Graal ».

Pour avoir un CV clair et précis, il faut faire preuve de bon sens et mettre en avant un parcours intelligible. Vous pouvez à faire appel autour de vous (du secteur ou non) pour ré-décortiquer vos expériences et trouver les éléments forts à mettre en avant. Mais personne ne fera mieux votre CV que vous même pour parler de vos expériences. Ainsi le recruteur comprendra bien vos motivations et la logique qui se dégage de votre profil.

Répondre à la demande et sachez parlez de vous

C’est la motivation qui prime mais comment l’exprimer ? Il n’y a pas d’obligation dans le recrutement… CV + LM, email motivé + CV, rencontre de réseautage … Aidez le recruteur a atteindre son objectif qualitatif et quantitatif : plus une candidature répondra aux critères définis, plus l’avancée du recrutement sera efficace.

Quand une annonce a été publiée avec un texte précis pour présenter un poste (le recruteur y a passé du temps), le candidat se doit d’y répondre avec qualité.
Un mail de motivation personnalisé est efficace pour confirmer que le recruteur doit lire votre CV avec attention et mémoriser votre profil.

Si une lettre de motivation vous est demandé, c’est qu’elle est obligatoire. Prenez le temps de vous y consacrer car elle sera le signe d’un fort esprit de synthèse. Préparez-vous à l’exercice.

Ne noyez pas le recruteur dans l’exhaustivité. S’il doit trouver 20 profils, en rencontrer 10, et proposer 3 candidats, il n’a pas de temps à perdre. Et vous non plus.

Quelques exemples de donnes et moins bonnes idées …

Elles conseillent : le profil à jour avec une photo récente, le numéro de téléphone sur LinkedIn, la carte de visite-candidature, la curiosité métier, la passion qui fait de vous quelqu’un qui s’implique, l’identité digitale contrôlée, de transférer votre candidature aux RH quand un manager métier gère le recrutement, l’utilisation du même canal de communication, le respect des délais, d’oser en confiance, l’honnêteté intellectuelle, d’être « bien dans ses baskets »,les mots clés de personnalité en chapeau sur le CV, de parler Vraies passions, les recommandations du réseau sur le CV, le CV sur 2 pages seulement avec des infos clés…

Elles déconseillent : les fautes d’orthographe (une par ligne toléré), un texte de « motivation » généraliste, une photo qui ne permet pas de vous reconnaitre en un coup d’oeil, pas prise de notes utiles en entretien, des prétentions complexées ou sur-évalués,…

 

Merci Hélène et Cécile pour vos méthodes et éclairages marché.  Et le slide-share de la présentation en prime :

Slide-share « Recrutement : Trouver le job de ses rêves » – H. Pérez C. Lachan

 

Bonne conquête du Graal !