brian-mann-16600

 

Emilie, c’est avant tout une femme généreuse, active et pleine de charme ! Mais pas que. Car Emilie a plein de cordes à son arc et fait partie d’une génération qui aime apprendre, avancer et développer toutes ses capacités.  Tout est possible, semble nous dire cette membre active de Girlz in web. Et son interview nous le prouve. 

 

Qui es-tu Emilie, dans la vie et au sein de Girlz in Web? 

 Je suis Responsable Marketing chez Fasterize, Rédactrice (parfois) pour Webmarketing & co’m, Freelance Marketing & Communication (à mes heures perdues) et Responsable CM pour Girlz in web (entre autre chose). 
Ca fait beaucoup de choses, et ça me permet d’être toujours challengée et d’apprendre au quotidien.

Qu’est-ce que Girlz in Web t’a apporté ?

Girlz In Web est un laboratoire pour moi. Je teste des méthodes, des missions, des approches et je travaille sur des sujets différents et variés. Ca me permet d’étendre mes compétences. À chaque fois que je me suis intéressée à un sujet, on m’a donné les moyens d’aller au bout, tout en m’encourageant. C’est un écosystème génial pour apprendre, essayer et rencontrer des femmes expertes dans des domaines multiculturels. On a des profils très complémentaires dans l’association, ce qui nous permet aussi d’apprendre en continu.

Via Girlz in Web j’ai pu assister à des événements vraiment inspirants. Tant personnellement que professionnellement.

Quels sont tes projets professionnels ?

C’est m’épanouir ! J’ai connu le chômage, des petits boulots, des emplois où l’on t’exploite… Aujourd’hui je n’en veux plus. Je veux faire ce qu’il me plait !
Je suis aujourd’hui dans une entreprise libérée dont le leitmotiv en interne est « Fasterize est un laboratoire pour apprendre dans la bonne humeur ». Comme pour Girlz In Web, j’ai pu tester et apprendre beaucoup de choses. L’évolution est horizontale. Ça m’ouvre de nouvelles perspectives. Je pense notamment à me rapprocher de la relation clientèle à l’avenir. Je ne sais pas encore de quelle manière, mais j’y réfléchis activement.

Si tu étais la fée clochette, que ferais-tu ?

 Je n’y songeais même pas. ( Rires )

J’espère ne jamais l’avoir :) Sinon, je ferais tout pour y remédier en soignant quelques syndromes de Peter Pan au passage 😉
Pour être plus sérieuse, la question est difficile. J’imagine que je ferais beaucoup de choses. J’utiliserais probablement ces pouvoirs pour  donner à tout à chacun de bonnes énergies, les aider à s’épanouir et à voir le verre à moitié plein. Nos perceptions des événements sont souvent à l’origine de bien trop de complexes ou de barrières que l’on s’impose (moi la première :). Si on s’en libérait, je ne doute pas qu’on irait toutes et tous plus loin.
 
 Interviewée par Sandra Bondon, fraîchement arrivée chez Girlz in Web, et nous en profitons toutes pour remercier Emilie de sa spontanéité et de s’être prêtée au jeu de l’interview, avec la bonne humeur communicative que nous lui connaissons. Si ça, cela ne vous donne pas envie de nous rejoindre !