Logo Alerto veille web

[archive]

Alerti est un service de veille et de gestion de la e-réputation. Ouvert en bêta privée depuis le 2 juin 2010, Alerti a rencontré un franc succès auprès de ses cibles, les TPE et PME. Un mois après ce lancement, le point avec Séverine Faurax, co-fondatrice d’alerti.com.

Alerti, comment ça marche ?

Le principe est simple : on se créé une ou des alertes sur les mots clés de son choix. On choisit les supports de cette veille : blogs, presse en ligne, micro blogs (dont Twitter), forums, sites de partage d’images et de vidéos… Et bientôt le contenu public de Facebook. Le moteur de recherche Alerti scrute les sources choisies en continu, et collecte l’information sur une interface. Le nom d’une entreprise, d’une marque ou d’une personne sont de bons exemples pour tester l’outil.

Que faire des informations collectées par Alerti ?

Le service a été conçu pour partager, traiter et analyser l’information trouvée par notre moteur. L’interface d’Alerti permet de :

  • – Partager l’information pour travailler en mode collaboratif. A noter que le mode se définit par alerte pour plus de souplesse.
  • – Traiter et analyser l’information reçue en taguant les résultats recensées, en commentant les articles reçus, ou encore en supprimant les articles jugés superflus

Votre « bilan » 1 mois après le lancement ?

Nous avons été très agréablement surpris. Nous avons d’abord sollicité quelques blogueurs, puis mis 300 codes d’invitation à disposition… qui sont partis très vite ! Les retours sont encourageants. L’exhaustivité des résultats séduit, les plus novices face au web trouvent même le service « magique ». Quant aux experts, ils apprécient la facilité de la prise en main et le bon fonctionnement du moteur. Aujourd’hui, près de 2000 comptes bêta ont été ouverts !

Alerti dans un avenir proche, c’est… ?

Nous testons aujourd’hui en bêta la version gratuite du service, qui permet de se créé un nombre illimité d’alertes et inclut toutes les fonctionnalités, avec des statistiques limitées et la durée de conservation des résultats limitée à 30 jours d’archivage.

A court terme nous ouvrirons la version payante : même fonctionnalités, mais avec des statistiques avancées, les archives conservées et l’abonnement aux alertes via des flux RSS. Un service proposé à 10 euros / mois par utilisateur pour un an d’abonnement. Un tarif fidèle à notre positionnement, qui détonne dans le paysage des outils de veille qui jusqu’à maintenant étaient plus réservés aux moyens à gros budget.