Futur En Seine 2011

Le prolifique festival Futur en Seine se déroule du 17 au 26 juin dans près de 100 lieux en Ile-de-France ! Une occasion pour Girlz In Web de couvrir cet événement incontournable de la vie et de la création numérique. Sauf que le programme de Futur en Seine c’est un peu comme la carte de ces bons restaurants japonais : on ne comprend pas tout ce qui est écrit, mais tout fait envie!

Il y a une semaine je regardais le menu des festivités de Futur en Seine en me disant que j’aimerais avoir 10 vies pour tout voir en l’espace de quelques jours. Comment faire lorsqu’en semaine c’est la course jusqu’à 20h et que les weekends se remplissent à vue d’œil? J’ai relevé le défi en entamant une journée marathon #FENS samedi dernier de 11h à 20h. Subjectif, parcellaire (mais ai-je vraiment choisi les bons événements ?) et enthousiasmant évidemment !

Futur en seine

 

Pas Sages en Seine / Hastag : #PSES

Histoire de bien commencer la journée, direction les trublions geek – souvent barbus –  au passage des Panoramas, à la Cantine pour le lancement de Pas Sages en Seine CoHacking Space des « gens pas sages du tout [qui] rendent visibles, intelligibles et pédagogiques les activités numériques undergrounds ou tout simplement libres ». Ce n’est pas moi qui le dis!

Plusieurs conférences se succèdent du 17 au 19 juin pour aborder les thèmes de prédilection de ceux qui ne veulent pas que l’Internet passe au Kärcher. Par exemple : « Hackons le débat », « OUSK ! », « L’effet flamby », « Fais péter les Marshmallow Marty ». Comprenne qui pourra. Par sécurité, j’ai dû choisir un thème qui me parle… un tant soit peu. Me voici donc à la conférence « L’Internet PUR et civilisé » animée par Jérémie Zimmerman, co-fondateur et porte-parole de la Quadrature du Net.
D’emblée le ton est donné avec la diffusion de leur film Sarko anti-net megamix : irrévérencieux, potache et revendicatif. Puis Jérémie Zimmerman structure le débat autour de trois questions fondamentales : « Qu’est-ce que l’internet ? Qui le contrôle ? A qui appartient-il ? ».

D’après la Quadrature, Internet est un espace universel permettant à tous d’accéder et de publier du contenu, des services et des applications. Les 1,5 milliard d’utilisateurs world wide (Chinois exclus car ils n’ont pas accès à Internet au sens de la définition précitée) sont engagés dans une forme de responsabilité collective et développent de nouveaux usages comme le partage.

Mais pour faire face aux « attaques multiples dont il est aujourd’hui victime (dispositifs de filtrage, mesures politiques telles que l’ACTA, HADOPI…) », le toujours pas sage Jérémie Zimmerman propose plusieurs pistes : la décentralisation des outils (site, canal IRC, wiki, communication…), la participation aux instances de décisions politiques ou encore le développement de l’inconscient collectif en créant des éléments culturels forts. En bref, du LOL cat avec du sens.

La conférence se termine par un appel aux bonnes volontés pour participer au Quadrature communication camp du 24 au 26 juin. Après le militantisme geek des anars 2.0 changement de décor : je me dirige vers le temple de l’économie capitalistique, la Bourse, qui se situe à quelques pas.

Etats Généraux de l’Economie Sociale et Solidaire / hastag : #egess

Le monument est habillé et investi le temps du weekend (du 17 au 19 juin) par les acteurs d’une économie assez méconnue mais qui a le vent en poupe : l’économie sociale et solidaire. Les États Généraux de l’ESS se déroulent dans le cadre de Futur en Seine, comme pour rappeler que mettre l’homme au cœur des échanges -numériques, économiques, artistiques- est un objectif commun pour construire ce futur… en Seine ou ailleurs. Le temps de faire un tour parmi les nombreux stands, d’y faire un bonjour à Ressources Solidaires qui propose un site d’informations et d’offres d’emploi dédiées à l’ESS et de jeter un œil aux salles de conférences : elles sont pleines à craquer!

Futur en Seine etats generaux

 

Pas le temps de m’attarder à l’une d’entre elles ni sur les espaces de vente de produits solidaires sur le perron. Il est 13h, et je veux me plonger dans les nouveaux objets et services issus du numérique. Destination le 74 rue du Faubourg Saint-Antoine au Lieu du Design.

Suite du marathon 2/3