Suite au Web2Day et à l’accueil plus que chaleureux qui nous a été réservé à la fois par l’équipe organisatrice et les femmes du numérique présentes dans l’assistance, nous lançons le 25 octobre, une « antenne » Atlantique de Girlz In Web à Nantes !

Nantes, vue de Paris, peut paraitre être une ville moyenne comme beaucoup d’autres…Mais les apparences sont trompeuses, car en effet, cette ville de l’ouest de la France est parmi l’une des plus dynamique en ce qui concerne les nouvelles technologies, et en particulier, à travers l’écosystème des startups qui y est très développé.

Nantes : une Silicon Valley à la française

Cela ne nous a pas échappé et c’est pourquoi, avec la complicité de Lucie Piriou, une exilée parisienne, très active dans ce que l’on peut véritablement appeler cette Silicon Valley à la française, notamment à travers La Cantine Numérique locale, nous avons souhaité proposer à des femmes, professionnelles du numérique, de créer un pôle de Girlz In Web bien à elles, en Pays de Loire.

Le principe : reprendre le format d’événements créé par Girlz In Web « canal historique », utiliser notre site comme support à leurs points de vues, actualités, et leur donner ainsi une meilleure visibilité.
Elles seront bien entendu représentées par le conseil d’administration auprès des partenaires, et instances politiques qui comptent et participeront, on l’espère, très largement à la vie de l’association ! A terme bien sûr, on aimerait intégrer une de ces nantaises dans le conseil d’administration…Mais pour l’heure, je laisse la parole à Lucie Piriou, chef de projet pour Atlantic 2.0 et La Cantine Numérique, sans l’aide de qui ce beau projet n’aurait pas vu le jour !

Lucie Piriou, responsable de Girlz In Web Atlantique

Girlz In Web a toujours fait partie de mon « paysage numérique » et je suis ravie de voir l’association, qui porte un message positif avec une démarche pédagogique, venir essaimer à l’Ouest !
Girlz In Web n’est pas seulement une association de professionnelles du numérique ; c’est surtout un acteur très important du web français aujourd’hui, un réseau fortement implanté en Île de France mais qui n’hésite pas à bouger en région pour découvrir toutes les initiatives du digital ; et un outil très important pour faire découvrir – et rêver ! – les plus jeunes, qui hésitent encore sur leur formation. Les membres du réseau Girlz In Web sont pour nombre d’entre elles, des exemples auxquels il est bon de se référer pour leur expertise.

C’est ce que nous souhaitons également mettre en avant, d’abord en région Pays de la Loire : des expertes, des professionnelles du numérique, qu’elles montent leurs startups ou fassent partie d’une équipe.

Le mot d’ordre est simple : il s’agit de vaincre la timidité à tous les étages, de la jeune fille en formation à la patronne de startup qui n’ose pas s’imposer. Le numérique n’est après tout qu’une affaire d’expertise.

Le lancement de Girlz In Web en Pays de la Loire aura lieu à Nantes le 25 octobre, dès 19h, à la Cantine (11 impasse Juton, chaussée de la Madeleine, 44000 Nantes).

Ce sera l’occasion d’accueillir Lucile Reynard, présidente de Girlz in Web, et Marine Aubin, vice-présidente, qui viendront nous présenter l’association, leur vision, et les actions menées jusqu’ici.

Plusieurs nantaises, femmes de réseau et expertes dans leurs domaines, viendront également dire en quoi le réseau les intéresse, pourquoi elles souhaitent en faire partie et ce qu’elles imaginent comme programme et interactions entre Nantes et Paris.

Seront donc présentes Nadya Jahan (fondatrice & CEO de Mandala Games), Laetitia Verdier (directrice associée et responsable éditoriale de Cgo&co), Diane Couronné (chef de projet web à Loire Atlantique Tourisme), Anaïs Vivion (co-fondatrice de BeApp) et Claire Gallon (déléguée générale de l’association LiberTic).
La soirée sera également l’occasion de poursuivre les échanges autour d’un apéro-networking et de programmer une prochaine rencontre.

Girlzinweb Atlantique vous intéresse ? Merci de vous inscrire sur Weezevent
Attention le nombre de place est limité à 50 personnes.