Marine Aubin

Le 12 décembre dernier, l’IESA multimédia accueillait un nouveau workshop avec pour thème : « Comment lancer un produit sur le web pour qu’il devienne un bestseller ? » par Marine Aubin, vice-présidente de GIW et consultante en management technologique et innovation.

Vous n’étiez pas à ce workshop ? Découvrez sans plus attendre la synthèse réalisée par Marine Aubin !

Les temps ont changé

Il y a un peu plus de 100 ans, Henry Ford disait au monde « Les gens peuvent choisir n’importe quelle couleur pour la Ford T, du moment que c’est noir». L’offre étant largement inférieure à la demande, la standardisation était plus que pertinente et le fordisme vécut son âge d’or.

Puis vinrent les Mad Men. Devant la multiplication de l’offre et une facilitation de la communication des entreprises vers les consommateurs, les grandes marques ont privilégié la publicité pour se faire connaitre et vendre.

Aujourd’hui, nous sommes entrés et installés dans une nouvelle ère. Les marchés ont largement dépassé la saturation, à un point tel que même l’obsolescence programmée, dont nous sommes bien conscients, ne suffit plus. Autre évidence, nous sommes en temps de crise. Enfin, fini le consommateur passif, et bienvenue à son pendant ultra-connecté !

En plus d’être ultra-connectés, les nouveaux consommateurs baignent dans l’infobésité. Nous pouvons accéder de plus en plus facilement à l’information et même la créer, donner notre avis… Ces consommateurs font donc partie intégrante des entreprises.

Identifiez l’écosystème de votre entreprise

En adaptant quelque peu la définition faite par G. Baterson des écosystèmes naturels, nous pouvons dire la chose suivante des écosystèmes d’affaires : « La co-évolution est une procédure durant laquelle des acteurs indépendants évoluent dans un cycle réciproque sans fin ». L’idée de co-évolution est ici clé. Tous les acteurs de notre écosystème nous accompagnent et nous aident tout au long du processus de développement de notre entreprise, produit ou service.

Concrètement, votre écosystème comprend entre autres vos clients actuels, potentiels et même mécontents, les lead users, vos collaborateurs, fournisseurs, investisseurs, vos concurrents et naturellement l’État et la loi.

Parmi tous ces acteurs, nous pouvons retenir 4 groupes majeurs d’acteurs clés :

1. Les investisseurs qui connaissent les rouages économiques et ont un vrai intérêt économique pour votre produit, votre entreprise

2. Les collaborateurs qui connaissent les rouages de votre entreprise et ont un intérêt pour sa croissance mais aussi pour votre reconnaissance à leur égard

3. Les clients actuels, potentiels et mécontents qui connaissent… les besoins du marché et ont un intérêt pour une relation plus forte avec votre marque

4. Lead users et leaders d’opinion qui connaissent les rouages de la communication et ont un intérêt pour la croissance de leur influence

Alors comment les intégrer au déploiement de votre produit ?

Adoptez le Design Thinking

Selon Sylvie Daumal dans son ouvrage « Design d’expérience utilisateur », « le Design Thinking consiste à ouvrir le champ à toutes les solutions possibles pour ensuite sélectionner et affiner, sur un mode itératif, la meilleure solution au problème posé ».

Pour ce faire, le processus du Design Thinking se décompose en 3 grandes phases :

1. Inspiration : problème ou question qui donne lieu à la recherche de solutions

2. Idéation : processus de génération, développement et de mise à l’épreuve des idées

3. Réalisation : cheminement du bureau d’études au marché

Nous allons nous intéresser de plus près au prototypage de l’idée qui se situe à cheval sur les phases d’idéation et d’implémentation. L’idée est de tester votre idée, l’améliorer, la re-tester, l’améliorer de nouveau… puis lancer votre produit. C’est un véritable processus itératif dans lequel il faut garder en mémoire qu’il vaut mieux échouer tôt (mais bien) pour réussir vite et surtout jamais seul.

Faites participer votre écosystème

Pourquoi ? Tout d’abord pour faciliter la conduite du changement. Le changement fait peur et peut bloquer les consommateurs mais aussi d’autres acteurs de votre écosystème. En revanche, en les impliquant au moment opportun dans votre prototypage, vous les rassurerez, et le fait qu’ils aient pu donner leur avis les transformera en véritables évangélistes.

De plus, faire participer votre écosystème vous permettra de vous enrichir du savoir extérieur. Aujourd’hui plus que jamais, le savoir, les compétences sont partout et surtout vous pouvez y accéder plus facilement. C’est le principe de l’Open Innovation et plus concrètement de Wikipedia.

Enfin, et nous revenons sur le principe d’évangélistes, en impliquant différents acteurs, vous propulserez la communication et la diffusion de votre innovation.

Maintenant que nous savons pourquoi, voici comment. Selon les acteurs, la phase de votre prototypage et même la nature de votre innovation, vous pouvez utiliser l’eye-tracking, l’A/B testing, des lancements régionaux, des parcours clients, le tout suivi d’entretiens pour entendre et écouter les retours des personnes impliquées.

Dernière question : quand ? Il n’y a pas de recette, le déploiement d’une innovation doit se faire avec des spécialistes… car oui l’innovation est un métier à part entière, qu’on se le dise !
Nous allons donc partir d’un exemple qui se devra d’être adapté à votre contexte. Tout d’abord, vous devez faire part et discuter de votre nouveau produit ou service avec vos investisseurs ou votre hiérarchie, si vous faites partie d’une grande entreprise.

Une fois votre V1 prête à être testée (pas parfaite, simplement utilisable, opérationnelle), présentez la à vos collaborateurs, améliorez la puis mettez la entre les mains de lead users. Après une nouvelle vague d’améliorations, faites-en une démonstration à vos investisseurs ou votre hiérarchie en expliquant votre démarche en lien avec l’écosystème. Ensuite viendront les clients mécontents, les leaders d’opinion et les clients actuels.

Pour résumer, voici 3 points clés :
1. Identifiez les acteurs clés de votre écosystème
2. Intégrez-les à votre phase de prototypage
3. Évangélisez et faites-en vos meilleurs ambassadeurs

Marine Aubin