Alors que la conscience environnementale ne cesse de grandir au sein de notre société, et que nous nous interrogeons toujours un peu plus sur les conséquences de nos actes sur la planète, interrogeons-nous quelques minutes sur nos pratiques numériques ?

C’était justement le thème de la Masterclass Girlz In Web animée par Julie Orgelet (Fondatrice de Ddemain qui accompagne les entreprises et les collectifs dans leur transition) au sein des locaux du Tuba de Lyon le 16 mai dernier.

Le Tuba, est un espace où on se réunit pour penser à demain en favorisant l’innovation, l’incubation et le développement de services urbains grâce aux données numériques privées et publiques.

Meetup complet et diversité des profils étaient au rendez-vous. Cela a mené à de riches échanges car la recherche d’information fiable est une vraie problématique.

Alors, qu’est-ce que l’éco responsabilité dans notre quotidien ?

C’est :

  • éteindre les lumières d’une pièce,
  • éteindre les ordinateurs et les multiprises,
  • ne pas imprimer de mails,
  • imprimer recto-verso lorsque c’est nécessaire…

La liste est loin d’être exhaustive et chacun a sa propre recette pour mieux faire. Les idées ont fusé dans toute l’assemblée pour livrer les actions qui font sens dans son quotidien.

Et si on poussait l’exercice plus loin ? Connait-on véritablement l’impact environnemental de nos pratiques numériques ?

L’impact environnemental de toute la production

Il faut penser global et à tous les niveaux de la chaîne de production : se poser les questions en amont.

Par exemple, dans les grandes entreprises, on change souvent de matériel informatique tous les 3 ans. Est- ce vraiment nécessaire ? Ne peut-on pas conserver les écrans et changer les unités centrales par exemple?

Est-ce que tout le monde a besoin de changer son ordinateur portable régulièrement ? Le matériel changé sera-t-il réellement valorisé et recyclé ? Peu de personnes s’en préoccupent aujourd’hui.

C’est un exemple parmi tant d’autres mais cela montre qu’il faut toujours et encore se poser la même question : Pourquoi ? Et en ai-je vraiment besoin ?

Devons-nous véritablement démultiplier les espaces de stockage et de sauvegarde des données ? Doit-on archiver les cinquante versions d’un même projet ? A-t-on vraiment besoin d’envoyer trente six mails alors qu’un coup de fil peut amener au même résultat ?

Qu’est-ce qui mobilise le plus de ressources ? 

70% du poids de l’impact environnemental d’Internet est constitué de la vidéo.
Alors, est-ce qu’on arrêterait pas d’écouter de la musique sur Youtube ? A-t-on véritablement besoin de tout regarder en haute définition ? A-t-on besoin de s’envoyer des vidéos via WhatsApp, Instagram ou Messenger ? On pourrait remettre un peu d’humain dans nos échanges et dans nos pratiques professionnelles. Un coup de fil ou une bonne vieille discussion, c’est tout aussi pratique et efficace.

Toujours plus vite, toujours plus de données ? 

Est-ce que le progrès c’est d’échanger plus en se moquant de l’impact environnemental et des ressources utilisées ?
Penser à la chaîne de production en amont, cela ne concerne pas qu’un produit mais aussi le domaine des services.
Quelles ont été les ressources nécessaires pour développer une application ? Est-ce qu’elle doit être aussi lourde pour être efficace ? Est-ce qu’elle peut être exploitable sur d’anciennes version d’iOS ?

Toutes ces questions nous renvoient à trois notions clés :

  • Sobriété matérielle
  • Sobriété énergétique
  • Limitation des déchets

Si le dernier point est souvent le premier qui nous vient en tête lorsqu’on parle d’éco responsabilité, il n’en demeure pas moins que ce sont les notions de sobriété qui doivent être au cœur de la réflexion.

Repenser la conception

Alors oui, l’activité à impact 0 n’existe pas. Oui, repenser à toute la conception des services  n’inversera pas tout de suite la tendance. Mais on peut limiter la casse avec une utilisation éco responsable des services numériques.

Envie d’en savoir plus ? N’hésitez pas à contacter la sémillante Julie Orgelet qui a su nous transmettre toutes les notions clés dans l’éco responsabilité du web.

Girlz in Web vous donne rendez-vous très vite pour des meetup toujours plus enrichissants !