Niché au coeur de Lyon, dans un petit immeuble haussmannien que se cachent les chaleureux bureaux de Deskeo (solution de location de bureaux et de salles de réunion). La cour intérieure de cet espace de travail pas comme les autres a été la scène de notre dernière Masterclass.

Carine Groz de la société Sémantiweb nous a partagé son expertise sur le social listening.

A l’ère des réseaux sociaux, tout est sujet à discussion quel que soit le média utilisé. On ne passe plus seulement par des leaders d’opinions tel qu’on l’entendait auparavant car aujourd’hui tout est public et l’information accessible à tous. Et en cela, tout paraît légitime et égal. Le nombre de canaux de communication a été démultiplié entre les blogs, forums, Twitter, Facebook, Instagram… Autant de médias auxquels une entreprise doit prêter attention.

Mais que vient faire le social listening au milieu de tout cela?

Carine Groz aime expliquer que son métier c’est “d’écouter aux portes”, c’est à dire écouter le consommateur sans qu’il sache qu’on l’écoute.
Le social listening est donc une activité de veille, le plus souvent automatisée, sur tous les lieux d’expression digitaux.
Ainsi, on saura tout ce qui se dit sur une marque, son secteur d’activité ou sur un segment particulier.

Alors en quoi le social listenig se distingue-t-il de la veille classique ?

Le social listening c’est avant tout une composante stratégique de la marque, et celle-ci analyse ce qui se dit à posteriori. Ce n’est pas juste de l’analyse d’e-reputation classique. On travaille avec une vision long-termiste pour avoir un recul suffisant et des données plus fiables. C’est écouter pour comprendre et donc innover.
C’est une brique en plus dans la stratégie d’une marque qui n’empiète pas sur les études qualitatives ou quantitatives.

Quand je vous parle de veille, vous pensez outil ?

Le social listening ce n’est pas qu’un outil de veille. C’est l’alliance de la technologie avec un algorithme sémantique, une expertise humaine pointue combinée à une analyse des data collectées pour ainsi en extraire des insight consommateurs de qualité.

Le social listening : dans quel but ?

Pour découvrir de nouvelles facettes d’une marque et analyser son niveau de maturité dans un environnement spécifique. On peut ainsi mieux segmenter nos cibles et faire des stratégies d’inbound marketing différenciée. On peut aussi découvrir des marchés de niche qui pourront porter une stratégie différente.

Social listening Versus RGPD

Si c’est écouter le consommateur à son insu, le social listening est-il compatible avec le RGPD (Règlement Général pour la Protection des Données) en vigueur sur le territoire européen depuis le 25 mai 2018 ?
La réglementation européenne est encore récente. Récolter de la data et potentiellement de la donnée personnelle peut être perçu comme un sujet sensible mais les techniques d’anonymisation peuvent constituer des garde-fous.

Envie de nous rencontrer?

Rejoignez-nous au prochain Apéro Networking qui aura lieu le 30 avril à l’Insolite Café. On a demandé à Maud Rochand, co-fondatrice des Experts du web de venir partager avec nous son expérience de co-dirigeante d’agence ou comment allier vie pro et perso.

Mardi 30 Avril 2019 à 18h30
Insolite Café
32 rue du Palais Grillet, Lyon 2
Inscrivez vous en cliquant ici.