Lucile_Reynard

Pour sa session du mois d’octobre, Girlz In Web a le plaisir d’inviter Lucile Reynard à animer la première #MCGIW dédiée aux « nouveaux » médias sociaux : Pinterest, Instagram, Tumblr. Nous en profitons pour la remercier vivement ainsi que l’IESA multimédia qui nous accueille dans ses locaux.

#1 Peux-tu te présenter en quelques mots ?

Passionnée de web et d’informatique depuis toujours, j’ai décidé d’en faire mon métier début 2000 et je n’ai cessé depuis d’explorer tous ses méandres. Comme je suis aussi très intéressée par les sciences humaines, que j’ai d’ailleurs étudiées quelques années, je me suis logiquement spécialisée vers 2006-2007 dans l’exploration des réseaux sociaux, les relations bloggers. Je suis aujourd’hui devenue consultante indépendante dans ces domaines au sein de la structure Trust The Geek. J’entretiens aussi depuis 2008 un blog à propos de ma deuxième passion, l’art et la décoration : Le blog art déco.

#2 Concernant ton parcours : as-tu toujours travaillé dans le web ?

Comme tout le monde j’ai fait des petits boulots bien sûr, et j’ai aussi travaillé quelques années dans l’éducation nationale, à l’époque des emploi-jeune ; mais déjà à l’époque j’intervenais sur les projets vidéo, web et informatiques au sein du collège qui m’employait parallèlement à mes études de communication. Dès 2005, à la fin de ce cursus, je me suis lancée à fond sur le Web et je n’ai jamais dévié de ma passion qui demeure intacte !

#3 Comment as-tu connu Girlz In Web ? En quoi es-tu investie dans l’asso ?

Et bien on pourrait dire que j’ai inventé Girlz In web un soir de grande discussion avec Célina Barahona : devant le constat du peu de visibilité des femmes dans les métiers du numériques, j’ai eu envie de rassembler et de valoriser d’abord les femmes de mon propre réseau puis par extension toutes les femmes qui se sentent concernées et travaillent dans les nouvelles technologies.

Je suis présidente de Girlz in Web depuis la création de l’association, donc quasiment quatre ans ; à ce titre, je représente l’association auprès des journalistes et instances diverses. Je m’investis également dans la communication de l’association, sa stratégie de développement, les partenariats avec des entreprises, d’autres réseaux. Je gère aussi le management de l’équipe de membres actives et du conseil d’administration… Un vrai deuxième boulot en quelque sorte !

#4 Fais-tu partie d’autres réseaux pro ?

Je suis inscrite et active sur de nombreux réseaux sociaux depuis parfois leurs tout premiers débuts (c’est le cas sur Facebook et Twitter par exemple) et, de manière informelle, je peux dire que je fais partie du grand réseau de la communication Web mais je n’ai pas de membership officiel dans d’autres groupes, ou associations.

Cela dit, il m’intéresserait de faire partie de groupes de réflexions sur l’avenir du web etc., mais ceux-ci ne sont pas forcément ouverts, donc j’attends que l’on m’y invite. Il me semble que nos actions depuis quatre ans participent en effet au rayonnement du numérique en France, mais nous avons encore du mal à nous faire réellement entendre en tant qu’association dont les préoccupations sociales ne sont pas directement en rapport avec l’économie… même si, il faut bien le comprendre, Girlz In web se veut avant tout un réseau Business.

#5 Peux-tu nous en dire un peu plus sur la Master Class que tu vas animer ?

En tant qu’exploratrice permanente des réseaux sociaux et de leurs usages, je pratique, comme préconisé par l’ethnologue Levi Strauss, l’observation participante.

C’est le cas en particulier pour les réseaux Instagram et Pinterest dont je vais parler mercredi, à la fois sous l’angle de l’usager et sous l’angle plus pragmatique de la consultante.

Il s’agira de comprendre ce que le fonctionnement de ces réseaux a de particulier bien sûr, mais aussi ce qu’ils ont en commun avec ceux que nous connaissons mieux, d’en comprendre les usagers et d’en connaitre la population puis, pour finir, d’imaginer des manières de les utiliser dans un but de communication, de marketing et d’outil relationnel complémentaire à ceux déjà utilisés.

Je donnerai bien entendu des exemples que j’ai trouvé intéressants et représentatifs. Ce travail « d’anthropologue du Web », aussi appelé planning stratégique digital, m’est très utile quand, confrontée à des demandes de clients, je dois choisir, justifier et argumenter telle ou telle stratégie, sur tel ou tel support.

#6 As-tu fait une découverte marquante récemment sur la toile ou as-tu un coup de cœur à nous faire partager ?

C’est compliqué d’en citer une car je fais des découvertes à peu près tous les jours sur Internet ! Que ce soit de nouveaux blogs super originaux et travaillés, des artistes, des musiciens… Le Web est vraiment une sources inépuisable de découvertes, pour moi c’est même ce qui le qualifie. Ma découverte de ce matin, c’est le nouvel album de Arcade Fire sur Deezer !

#7 Un dernier conseil aux Girlz In Web ?

Soyez passionnée, restez curieuse : c’est la clé dans nos métiers !

Liens :

http://www.twitter.com/Lucile_Reynard
http://fr.linkedin.com/in/lucilereynard
Trust the Geek : http://trustthegeek.fr/
Blog Art Déco : http://blogartdeco.fr/

Prenez votre place pour la #MCGIW de Lucile Reynard : Billetterie